PLAYS-OFF D2, ÉTOILE FILANTE ÉLIMINÉE, WILSON-BAHUN ADJÉTÉ VIRE AU ROUGE.

 “Certaines personnes ne voulaient surtout pas de l’Etoile Filante en 1ère division. Nous avons fait tout ce qui était humainement possible pour accéder en D1. La question de mon maintien dans le monde du football est posée.Pourquoi tant de sacrifices? Vraiment le football togolais est mal géré: magouilles, corruption et incompétence y font légion. Cela est de nature à décourager ceux qui investissent dans ce sport.” fin de citation.

Ces propos rapportés ne viennent pas de n’importe qui et le non des moindres. Ils sont de Wilson-Bahun Adjété, Président de l’Etoile Filante et membre actif du Comex de la FTF du Clt Guy Akpovi. Les dires du Sieur Wilson ont étonné plus d’un tout en laissant l’observateur ébahi parce qu’il est sensé lui même comptable des actes posés par le Comex, la cheville ouvrière de l’organisation du football au Togo.

Alors à se demander, si c’est le membre du Comex qui a parlé ou le Président de l’Etoile Filante et supporter n.1 de l’équipe qui évoque des ressentiments vis à vis de la boite fédérale. Les propos analysés dans leur ensemble vont tout droit à la mise en cause du fonctionnement au sein de l’appareil, de l’appareil lui-même puis dénotent des à priori sensés être organisés ici et là dans notre football.

Certaines personnes ne voulaient surtout pas de l’Etoile Filante  de Lomé en D1″ Qui sont ces détracteurs qui empêchent l’Etoile Filante de montée et pour quels motifs? Les raisons ne peuvent  être que dans l’apanage de l’intéressé lui même car à de telles accusations il doit avoir des raisons et des éléments fiables pour les argumenter d’autant que celui qui porte les accusations   est un homme de droit un notaire sensé connaitre la gravité des fausses allégations. Dans une critique récente, le Président des Shooting Stars avait déjà  été acerbe sur certaines décisions et dispositions prises pour éloigner son équipe de ses objectifs concernant la montée en D1. Il n’avait pas hésité à indexer déjà la faitière du football togolais.Ces propos ne font que confirmer les soupçons de certaines personnes qui depuis pensent que les matchs se jouent sur le terrain certes mais que les résultats sont décidés ailleurs.

Les propos ainsi rapportés posent une véritable mise en cause dans l’organisation du football et fait dire par certains observateurs l’existence d’un sectarisme ambiant au sein de la famille et cela ne date pas d’aujourd’hui. Il semble avoir  de la place pour les privilégiés de sorte qu’à chaque fin de saison naissent des contentieux à ne pas en douter qui mettent à mal les résultats et le compte rendu de fin de saison.

Est-ce vrai que les champions sont décidés dans le bureau du Comex à travers le sifflet des arbitres et la magouille de certaines commissions? Ce sont des questions que se posent beaucoup encore quand Wilson-Bahun Adjété parle de magouilles, d’injustice, de corruption et d’incompétence où et à quel niveau? Est-ce le Comex ou les BE précédents qui donnaient des directives pour entretenir  cette  magouille et cette corruption?

Les jours qui viennent  élucideront mieux les uns et les autres. Cependant au delà du rixe engagé par le Président des Shooting Stars avec ses pairs et les différents fléaux, on peut aussi revenir sur la performance de l’équipe qui non plus n’est pas exempt de toute critique.

L’équipe de Ben Adjakpa selon le dire de certains a aussi connu des dissensions internes et des palabres  qui ont boulversé la dynamique de groupe qu’il y avait en début  de saison.

Lors de la phase régulière, l’Etoile Filante avait réalisé le meilleur ratio devant ses concurrents directs Tambo et Espoir et occupée la 1ère place ce qui n’est pas le cas lors des plays-off  où elle avait perdu contre les mêmes. Voilà aussi quelques raisons techniques qui peuvent  motiver cet échec mais qu’à cela ne tienne. L’une ou l’autre raison reste plausible dans la mesure où nul n’est dans le secret des dieux. Cependant au vue de tout ce qui précède le Clt Guy Akpovi et tout son bureau sont  interpellés. Le malaise tant à gagner l’acqueron et les togolais semblent attendre de profonds changements.

Prosper l’Allemand AGBOKLOU 

Inscrivez-vous à notre newsletter